Acteurs

Actions

Ressources

Actualités

Marque Bretagne
Donnons du sens à l'économie

 Pour amplifier l'impact de l'ESS sur le territoire !

Une des particularités de l’ESS est son étroite imbrication avec le développement des territoires : animateur de dynamiques collectives, créateur d’emplois peu délocalisables, instigateur de solutions nouvelles et partenaire important des pouvoirs publics sur les politiques locales, l’ESS a fondamentalement au cœur de son identité et de ses missions une forte composante locale.

 

POURQUOI ?

Des bénéfices pour les structures

  • Un meilleur contact avec les réalités du terrain et les nouveaux besoins sociétaux, dont découlent la pertinence et la durabilité de l’action
  • L’attractivité, la légitimité et la confiance dans l’organisme (avantage concurrentiel au sein du territoire)
  • La motivation chez les salarié.e.s, chacun trouvant du sens à son travail
  • L’obtention de financements, notamment publics
  • L’implication dans les politiques d’innovation territoriale
  • La qualité des relations avec les parties prenantes externes (proximité, ajustement), notamment les bénéficiaires

 

Des bénéfices pour les territoires

  • La durabilité et le caractère non-délocalisable des activités et des emplois
  • La cohésion sociale, la résilience face aux chocs socio-économiques, voire le maintien de filières et de savoir-faire locaux spécifiques
  • Une dynamique de coopération, une vie citoyenne plus riche, plus maillée, plus vivante
 

COMMENT ?

Adopter une démarche de progrès en se fondant sur les principes ESS

  • Un ancrage territorial volontariste au travers des emplois et des achats notamment
  • Les impacts locaux des actions (cohésion sociale, développement économique, etc.)
  • La participation active aux initiatives locales, conjointement avec d’autres acteurs
  • La participation active aux politiques publiques territoriales

 

ET CONCRÈTEMENT ?

 

S’inspirer de pratiques mises en place par des structures de l’ESS, comme :

Soutenir des filières locales

Une coopérative maritime dans le Nord-Ouest a, en réaction à la crise de la pêche des années 2000 et dans le but de maintenir l’activité de certains sites, absorbé des petites coopératives en difficulté. Elle a effectué avec elles un travail sur l’amélioration des performances économiques et sur la rennité des outils de travail. Par ailleurs, elle a créé des conseils d’administration régionalisés, afin de garantir la proximité avec les pêcheurs sociétaires.

 

Créer un espace de rencontre pour les acteurs locaux

Une grande banque coopérative a ainsi mis sur pied en différents endroits de l’hexagone des espaces d’innovation et lieux de vie, reliés entre eux, dans lesquels tous les acteurs locaux (start-up, PME, grands groupes), se rencontrent et coopèrent pour le développement des territoires.

 

Entretenir la proximité avec les membres à l’échelon local

Conformément au modèle mutualiste, les mutuelles ont mis en place des organes de représentation aux échelons locaux, régionaux et nationaux, afin de permettre la pleine participation des usagers (adhérent.e.s) à la gouvernance l’entreprise. Allant au-delà de cette exigence, une grande mutuelle organise annuellement une rencontre pour ses adhérent.e.s, avec pour objectif d’échanger sur un thème de réflexion précis, tel que la solidarité.

 

Favoriser la coopération entre acteurs (PTCE)

Les PTCE (pôles territoriaux de coopération économique) regroupent, sur un même territoire, des entreprises de l’économie sociale et solidaire (ESS) qui s’associent à d’autres entreprises, et le cas échéant à des collectivités locales, des centres de recherche et des organismes de formation. Ensemble, ces acteurs mettent en œuvre une stratégie commune et pérenne de mutualisation, au service de projets économiques socialement innovants, porteurs d’un développement local durable.

Un PTCE a ainsi été créé dans la Drôme avec pour principal objectif de développer durablement le territoire et notamment de créer des emplois locaux. Le PTCE regroupe l’ensemble des acteurs de l’emploi (PME, collectivités, entreprises classiques et acteurs sociaux) et mène des activités multiples : création de deux associations de chef.fe.s d’entreprises, mobilisation d’organisations effectuant des missions de service public, organisation de rencontres et échanges entre acteurs locaux, soutien à des circuits courts, etc.

 

Ces exemples sont extraits du Guide des bonnes pratiques des entreprises de l'ESS. Consultez le guide pour en savoir plus !

 

Contact

La Cress Bretagne est en charge de l'animation et de la promotion du Guide des bonnes pratiques de l'ESS.

Pour plus d'informations, contactez Anne Poterel Maisonneuve - apoterel-maisonneuve@cress-bretagne.org

 

Illustration : https://fr.freepik.com/

Ils nous soutiennent
 
    République Francaise  
  Finitère Ille-et-Vilaine Rennes Métro Brest  
Caisse des dépot Caisse d'épargne Crédit agricole Credit mutuel de Bretagne Harmonie Mutuelle Chorum