Acteurs

Actions

Ressources

Actualités

Marque Bretagne
Donnons du sens à l'économie

 Ensemble, c'est mieux

Complémentaire de la gouvernance démocratique, la concertation constitue un trait identitaire fort des structures ESS, qui doivent favoriser la participation de leurs parties prenantes aux décisions et réalisations de l’organisation.

 

POURQUOI ?

Des bénéfices pour les structures

  • Un meilleur contact avec les réalités du terrain, les nouveaux besoins
  • La capacité d’innovation (stimulation de l’intelligence collective, vision plus large) 
  • La création de valeur partagée (sociale, sociétale, économique) 
  • Des relations en bonne intelligence avec votre écosystème 
  • L’implication, la responsabilisation de chacun.e, une meilleure appropriation des décisions 
  • Une durabilité accrue des projets, car compris/portés plus largement 
  • Un meilleur climat social (marque de respect, facteur de confiance) 
  • Une anticipation des blocages et, donc, des fonctionnements plus efficaces 
  • Une cohérence durable avec le projet social originel

 

Des bénéfices pour la société au sens large

  • Une culture inspirante et influente sur l’économie classique
  • Une revivification de la démocratie et du lien social dans les territoires

 

COMMENT ?

Adopter une démarche de progrès en se fondant sur les principes ESS

  • Reconnaître la légitimité et l’intérêt du point de vue de parties prenantes autres que les dirigeant.e.s (expertises plurielles) 
  • Ouvrir le processus de réflexion, d’élaboration, de décision et/ou de contrôle à ces autres parties prenantes, autour de la stratégie et/ou de questions clés pour l’entreprise 
  • Tenir compte de ces contributions et rendre des comptes sur la façon dont elles sont intégrées 
  • Mettre les parties prenantes concernées en capacité de participer efficacement (information, préparation voire formation)

 

ET CONCRÈTEMENT ?

 

S’inspirer de pratiques mises en place par des structures de l’ESS, comme :

Associer les salariés aux instances dirigeantes

Ainsi une fédération d’entreprises de l’éducation populaire œuvrant pour l’insertion des jeunes a instauré le principe d’une co-représentation en binôme salarié-e/administrateur/trice pour chaque entreprise représentée en CA et au bureau.

 

Associer les parties prenantes sur le territoire à la construction des projets

Une union d’associations chargée d’organiser la prise de parole et la représentation des usagers des services de soins, organisée au niveau régional, a mis en place un comité d’expert.e.s (collectivités territoriales, universitaires, personnalités qualifiées sur les questions éthiques, …) chargé d’éclairer le Conseil d’administration sur les projets menés par l’association.

Une charte de fonctionnement du comité a été élaborée, définissant les champs d’intervention et les modes de fonctionnement du comité d’experts.

 

Associer différentes parties prenantes à sa stratégie

Pour son nouveau plan stratégique, une grande mutuelle santé a mis sur pied un groupe de travail composé d’une cinquantaine d’acteurs clés (militant.e.s et salarié.e.s du siège, des sections départementales, des centres de gestion et des établissements) afin de dresser un état des lieux des actions conduites par le groupe et de réfléchir à de nouveaux horizons.

Engagée à partir du conseil d’administration et des assemblées régionales, la seconde phase de la démarche a donné à chacun l’occasion de passer en revue et de débattre de ces premières pistes. Puis le processus d’élaboration stratégique a affiné ces premiers travaux, en s’appuyant sur les échanges avec les adhérent.e.s, notamment à l’occasion des « Rencontres mutuelles », ou bien via un site Internet participatif.

 

Animer un réseau d’allié.e.s autour de son entreprise

Une grande fondation opératrice opérant dans la réinsertion sociale s’est ainsi entourée d’un réseau d’«ambassadeurs » composé de dirigeant.e.s d’entreprises. Ces derniers mettent leur expertise et réseaux au service des bénéficiaires de la fondation. Ils jouent également un rôle de relai de collecte et de communication.

 

Ces exemples sont extraits du Guide des bonnes pratiques des entreprises de l'ESS. Consultez le guide pour en savoir plus !

 

Contact

La Cress Bretagne est en charge de l'animation et de la promotion du Guide des bonnes pratiques de l'ESS.

Pour plus d'informations, contactez Anne Poterel Maisonneuve - apoterel-maisonneuve@cress-bretagne.org

 

Illustration : https://fr.freepik.com/

Ils nous soutiennent
 
    République Francaise  
  Finitère Ille-et-Vilaine Rennes Métro Brest  
Caisse des dépot Caisse d'épargne Crédit agricole Credit mutuel de Bretagne Harmonie Mutuelle Chorum